|
Twitter
|
Facebook
|
Google+
|
VKontakte
|
LinkedIn
|
 
 
International Journal of Innovation and Scientific Research
ISSN: 2351-8014
 
 
Friday 26 April 2019

About IJISR

News

Submission

Downloads

Archives

Custom Search

Contact

Connect with IJISR

   
 
 
 

In Press: Comparison of metallic trace elements accumulation capacities in three market garden species, lettuce (Lactuva sativa L.), spinach (Spinacia oleracea L.) and amaranth (Amaranthus paniculatus L.), grown on agricultural sites in the city of Abidjan (Côte d’Ivoire)


[ Comparaison des capacités d’accumulation des éléments traces métalliques chez trois espèces maraîchères, la laitue (Lactuva sativa L), l’épinard (Spinacia oleracea L.) et l’amarante (Amaranthus paniculatus L.), cultivées sur des sites d’agriculture dans la ville d’Abidjan (Côte d’Ivoire) ]


                 

Kouassi Joseph KOUAKOU1, Ahoua Edmond SIKA2, Seu Jonathan GOGBEU3, Koffi Bertin YAO4, Moussa BOUNAKHLA5, Dénézon Odette DOGBO6, and Yves-Alain BEKRO7

1 Université Nangui Abrogoua, UFR des Sciences de la Nature, Pôle de Recherche Production Végétale, Unité de Recherche Agrophysiologie, 02 BP 801 Abidjan 02, Côte d'Ivoire
2 Université Nangui Abrogoua, UFR des Sciences et Gestion de l'Environnement, 02 BP 801 Abidjan 02, Côte d'Ivoire
3 Université Jean Lorougnon Guédé, Laboratoire de Physiologie et Pathologie Végétales, BP 150 Daloa, Côte d'Ivoire
4 Université Nangui Abrogoua, UFR des Sciences de la Nature, Pôle de Recherche Production Végétale, Unité de Recherche Phytotechnie et Amélioration Génétique, 02 BP 801 Abidjan 02, Côte d'Ivoire
5 Laboratoire d'Analyses Elémentaires, Centre National de l'Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires, BP 1382 R.P. 10001 Rabat, Maroc
6 Université Nangui Abrogoua, UFR des Sciences de la Nature, Pôle de Recherche Production Végétale, Unité de Recherche Agrophysiologie, 02 BP 801 Abidjan 02, Côte d'Ivoire
7 Université Nangui Abrogoua, UFR des Sciences Fondamentales et Appliquées, 02 BP 801 Abidjan, Côte d'Ivoire

Original language: French

Received 12 December 2018

Copyright © 2019 ISSR Journals. This is an open access article distributed under the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Abstract


Like many cities in the world, the city of Abidjan has experienced, in recent years, a significant development of market gardening. At the same time, the popularization of urban agriculture is controversial in terms of food security given the exposure of crops to pollutants, including trace elements, generated by agricultural practices and urban activities. In this work, we have compared, by a principal components analysis, the potential for the accumulation of five trace metals, cadmium, copper, lead, zinc and nickel, by three market garden species, lettuce, spinach and amaranth. The market garden species came from two market gardening sites, Marcory and Cocody, and the experimental plot of Nangui Abrogoua University. The results showed that lettuce has a greater capacity for accumulation of the five metals than for spinach and amaranth. However, amaranth and spinach from the three sites showed almost the same metal accumulation capacity.

Author Keywords: Abidjan, market gardening, trace elements, lettuce, spinach, amaranth.


Abstract: (french)


A l’instar de plusieurs villes dans le monde, la ville d’Abidjan a connu, ces dernières années, un développement important du maraîchage. Dans le même temps, la vulgarisation de l’agriculture urbaine fait l’objet de controverses en matière de sécurité alimentaire compte tenu de l’exposition des cultures aux polluants, dont les éléments traces, générés par les pratiques agricoles et les activités urbaines. Dans ce travail, nous avons procédé à une comparaison, au moyen d’une analyse en composantes principales, des potentialités d’accumulation de cinq métaux traces, le cadmium, le cuivre, le plomb, le zinc et le nickel, par trois espèces maraîchères, la laitue, l’épinard et l’amarante. Les espèces maraîchères provenaient de deux sites de maraîchage, Marcory et Cocody, et la parcelle expérimentale de l’Université Nangui Abrogoua. Les résultats ont montré que la capacité d’accumulation des cinq métaux par la laitue est plus importante que celles de l’épinard et de l’amarante. Cependant, l’amarante et l’épinard des trois sites ont présenté, presque, les mêmes capacités d’accumulation des métaux.

Author Keywords: Abidjan, maraîchage, éléments traces, laitue, épinard, amarante.